f 17 portraits émouvants de survivants d’Auschwitz - Buzzfeuj

17 portraits émouvants de survivants d’Auschwitz


À l’occasion du 70e anniversaire de la libération d’Auschwitz, des photographes de Reuters ont fait le portrait de plusieurs survivants.Environ 1,5 millions de déportés, Juifs pour la plupart d’entre eux, ont été tués à Auschwitz. Le camp a été libéré par les troupes soviétiques de l’Armée Rouge le 27 janvier 1945. Environ 200.000 détenus ont survécu.

Voici certains d’entre eux…

Eva Fahidi

Eva Fahidi

Laszlo Balogh / Reuters

Eva Fahidi, 90 ans, tient une photo des membres de sa famille, qui ont été tués à Auschwitz, tandis qu’elle pose pour son portrait à Budapest, le 12 janvier 2015. Eva Fahidi avait 18 ans en 1944 lorsqu’elle et sa famille ont été déportés de Debrecen à Auschwitz-Birkenau.

Jacek Nadolny

Jacek Nadolny

Kacper Pempel / Reuters

Kacper Pempel / Reuters

Jacek Nadolny, 77 ans, qui portait le numéro de déporté 192685, tient une photo de sa famille prise pendant la guerre, tandis qu’il pose pour son portrait à Varsovie le 7 janvier 2015. Jacek Nadolny avait 7 ans lors du soulèvement de Varsovie, avant d’être déporté à Auschwitz-Birkenau par train avec le reste de sa famille. En janvier 1945, la famille a été transférée vers un camp de travail à Berlin.

Bogdan Bartnikowski

REUTERS © Kacper Pempel / Reuters

Bogdan Bartnikowski, 82 ans, qui portait le numéro de déporté 192731, tient une photo de famille en posant pour son portrait à Varsovie, le 18 décembre 2014. Bogdan Bartnikowski avait 12 ans lors du soulèvement de Varsovie, quand lui et sa mère ont été déportés au camp d’Auschwitz-Birkenau. Ils ont été transférés de camp en camp plusieurs fois. Après la guerre, M. Bartnikowski a travaillé comme pilote, puis il est devenu journaliste et écrivain.

Jadwiga Bogucka

Jadwiga Bogucka

Kacper Pempel / Reuters

Kacper Pempel / Reuters

Jadwiga Bogucka (nom de jeune fille Regulska), 89 ans, qui portait le numéro 86356, tient une photo d’elle datant de 1944, à Varsovie le 12 janvier 2015.

Lajos Erdelyi

Lajos Erdelyi

Laszlo Balogh / Reuters

Lajos Erdelyi, 87 ans, tient un dessin réalisé par un déporté, alors qu’il pose pour un portrait à Budapest le 13 janvier 2015. Lajos Erdelyi a été déporté à Auschwitz-Birkenau en mai 1944 et a ensuite été déplacé vers un autre camp. Lorsqu’il a été libéré, il pesait moins de trente kilos, mais a essayé de marcher jusqu’à chez lui. Il s’est effondré et a été conduit à l’hôpital par un fermier.

Barbara Doniecka

Barbara Doniecka

Kacper Pempel / Reuters

Kacper Pempel / Reuters

Barbara Doniecka, 80 ans, qui portait le numéro d’immatriculation 86341, tient une photo d’elle prise pendant la guerre, en posant pour son portrait à Varsovie le 12 janvier 2015. Barbara Doniecka avait 12 ans lors du soulèvement de Varsovie, lorsqu’elle a été déportée au camp de Pruszkow. Elle a ensuite été envoyée en train à Auschwitz-Birkenau.

Laszlo Bernath

Laszlo Bernath

Laszlo Balogh / Reuters

Laszlo Balogh / Reuters

Laszlo Bernath, 87 ans, tient une photo de sa famille, dont tous les membres ont été tués dans le camp d’extermination pendant la Seconde Guerre mondiale, à Budapest le 12 janvier 2015. Laszlo Bernath attribue sa survie au pragmatisme de son père. Il avait 15 ans lorsqu’ils ont été déportés, mais son père lui a dit de mentir sur son âge pour qu’ils ne soient pas séparés.

Imre Varsanyi

Imre Varsanyi

Laszlo Balogh / Reuters

Imre Varsanyi, 86 ans, tient une photo d’autres survivants, en posant pour un portrait à Budapest en 2015. Imre Varsanyi avait 14 ans quand lui et sa famille ont été déportés à Auschwitz-Birkenau. Il est le seul de sa famille à avoir survécu. Après la guerre, il n’a pas parlé d’Auschwitz pendant 60 ans parce qu’il avait honte d’avoir survécu.

Halina Brzozowska

Halina Brzozowska

Kacper Pempel / Reuters

Kacper Pempel / Reuters

Halina Brzozowska, 82 ans, qui portait le numéro d’immatriculation 86356, tient une photo d’elle-même prise pendant la guerre, en posant pour un portrait à Varsovie le 12 janvier 2015.

Halina Brzozowska avait 12 ans pendant le soulèvement de Varsovie quand sa famille a été envoyée au camp de Pruszkow. Elle et sa sœur de 6 ans ont ensuite été transportées en train à Auschwitz-Birkenau.

Janos Forgacs

Janos Forgacs

Laszlo Balogh / Reuters

Janos Forgacs, 87 ans, tient un document officiel en posant pour un portrait à Budapest le 12 janvier 2015. Janos Forgacs se souvient avoir été transporté vers le camp avec un groupe dans un wagon à bétail, avec les fenêtres bloquées par du fil barbelé. Un officier militaire leur a dit d’abandonner leurs affaires, parce qu’ils n’en auraient plus besoin.

Maria Stroinska

Maria Stroinska

Kacper Pempel / Reuters

Kacper Pempel / Reuters

Maria Stroinska, 82 ans, tient une photo de famille prise avant la guerre, en posant pour son portrait à Varsovie le 12 janvier 2015. Maria Stroinska avait 12 ans pendant le soulèvement de Varsovie, quand elle et sa sœur ont été déportées au camp de Pruszkowm, avant qu’on ne l’envoie seule à Auschwitz-Birkenau en train.

Henryk Duszyk

Henryk Duszyk

REUTERS © Kacper Pempel / Reuters

Henryk Duszyk, 80 ans, qui portait le numéro 192692, pose pour un portrait à Varsovie le 12 janvier 2015. Henryk Duszyk avait 10 ans pendant le soulèvement de Varsovie en août 1944. Il a été déporté à Auschwitz-Birkenau avec son père, son frère et sa belle-mère. La famille a été séparée et Henryk Duszyk n’a revu son père qu’une seule fois avant que ce dernier ne soit tué. Henryk, son frère et sa belle-mère sont restés à Auschwitz-Birkenau jusqu’à la libération du camp.

Marian Majerowicz

Marian Majerowicz

Kacper Pempel / Reuters

Marian Majerowicz, 88 ans, qui portait le numéro de prisonnier 157715, pose pour un portrait à Varsovie le 13 janvier 2015. Originaire de Myszkow, Marian Majerowicz avait 17 ans quand il a été envoyé à Auschwitz-Birkenau. Au camp, il a brièvement retrouvé son père, qui lui a annoncé que sa mère et son petit frère avaient tous les deux été tués dans les chambres à gaz. Son père n’a pas survécu à la guerre.

Erzsebet Brodt

Erzsebet Brodt

REUTERS © Laszlo Balogh / Reuters

Laszlo Balogh / Reuters

Erzsebet Brodt, 89 ans, tient une photo des membres de sa famille, qui ont été tués à Auschwitz, tandis qu’elle pose à Budapest le 12 janvier 2015. Erzsebet Brodt avait 17 ans quand elle a été déportée à Auschwitz-Birkenau avec sa famille. Se souvenant de son voyage vers le camp, elle raconte que ceux qui étaient « malades ou sur le point d’accoucher ont été expulsés et placés dans un wagon. Quand le wagon a été ouvert à Auschwitz nous avons vu que tout le monde à l’intérieur était mort. »

Stefan Sot

Stefan Sot

Kacper Pempel / Reuters

Kacper Pempel / Reuters

Stefan Sot, 83 ans, qui portait le numéro 192705, tient une photo de lui prise pendant la guerre, à Varsovie le 15 janvier 2015. Stefan Sot avait 13 ans pendant le soulèvement de Varsovie en août 1944, quand il a été déporté vers un camp à Pruszkow avant d’être transporté en train jusqu’à Auschwitz-Birkenau. Il a ensuite été transféré vers un sous-camp de travail, où il travaillait dans une cuisine pour officiers S.S. Après la guerre, il a travaillé comme typographe dans une imprimerie.

Danuta Bogdaniuk-Bogucka

Danuta Bogdaniuk-Bogucka

Kacper Pempel / Reuters

Danuta Bogdaniuk-Bogucka (nom de jeune fille Kaminska), 80 ans, pose pour un portrait à Varsovie le 5 janvier 2015. Danuta Bogdaniuk-Bogucka avait 10 ans quand elle a été déportée avec sa mère. Elle a fait partie des expériences de Josef Mengele quand elle était à Auschwitz. Après la guerre, elle a retrouvé sa mère et elles ont réalisé qu’elles avaient toutes les deux été au camp de Ravensbruck en même temps, sans le savoir.

Jerzy Ulatowski

Jerzy Ulatowski

Kacper Pempel / Reuters

Jerzy Ulatowski, 83 ans, qui portait le numéro 192823, pose pour une photo à Varsovie le 12 janvier 2015. Jerzy Ulatowski a été emmené à Auschwitz-Birkenau en train lorsqu’il avait 13 ans. En janvier 1945, il a réussi à s’échapper avec sa famille car il y avait une faille dans le fil barbelé autour du camp.

Commentaires




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>